Que devez-vous connaitre sur un terrain constructible avant de l’acheter ?

Partager sur :
Que devez-vous connaitre sur un terrain constructible avant de l’acheter ?

Tout comme l’achat ou la location d’un bien immobilier, l’acquisition d’un terrain constructible répond à quelques précautions d’usage. L’objectif est d’avoir un terrain qui soit réellement constructible, sécurisant, où la construction sera pérenne … bref, qui soit un bel investissement. 

1.Assurez-vous que le terrain est constructible
Sachons-le, tous les terrains ne sont pas propices à une construction immobilière. En effet, selon le statut de chacun d’eux, il peut s’agir d’un terrain qui soit destiné à une activité agricole ou qui soit sous la juridiction de l’Etat. Dans les deux cas, vous ne serez sans doute pas autorisé à y faire construire votre future maison. Pour être certain de pouvoir réaliser votre projet, informez-vous sur le statut du terrain que vous désirez acquérir. Pour ce faire, consultez le PLU (Plan Local d’urbanisme) de la région. Vous y découvrirez en même temps, les règles d’urbanisme qui concernent cette dernière (hauteur des bâtisses, structure ou matériaux particuliers, …).

2.Faites analyser le sous-sol et la topographie
Avant la construction d’une maison, voire même l’achat du terrain que vous y destinez, faites-en étudier le sous-sol et la topographie par un spécialiste. Cet expert pourra affirmer scientifiquement que le terrain est apte ou non à accueillir une construction. En d’autres termes, il analysera le sol et ses composantes pour pouvoir juger de sa stabilité, de sa robustesse et même de son niveau de pollution. Il en étudiera également la topographie, soit sa pente. Les résultats de son analyse permettront de déterminer le type de construction adéquat ainsi que les techniques qui conviennent au terrain (terrassement, types de fondations, nécessité d’une dépollution, …).

3.Etudiez sa viabilisation
Un terrain prêt à bâtir est celui dont la situation a été préalablement régularisée, c’est-à-dire qui bénéficie d’un bornage règlementaire et d’une viabilisation effective. Bien que non obligatoires, ces deux éléments provoqueront un surcoût lorsqu’ils ne sont pas réalisés avant l’achat du terrain.