Les avantages et inconvénients de l’achat d’un terrain à Tourtour en lotissement

Partager sur :
Les avantages et inconvénients de l’achat d’un terrain à Tourtour en lotissement

Avec l’acquisition d’une parcelle isolée, l’achat d’un terrain à Tourtour en lotissement est l’autre option qui s’offre à vous pour pouvoir concrétiser votre projet de construction immobilière. Voici les deux côtés d’une telle acquisition.

Ses avantages

Si, par rapport à l’acquisition d’un terrain en diffus, l’achat d’un terrain à Tourtour en lotissement vous engage dans un budget plus conséquent, ses avantages ne sont pas à négliger. 

D’abord, ce type d’acquisition vous promet un investissement réglementé car pour pouvoir vendre son terrain en lots, le lotisseur doit bénéficier de l’accord de l’administration et des collectivités locales. Un terrain en lotissement répond d’ailleurs, le plus souvent, à un projet commun entre le lotisseur et la commune. Les démarches sont ainsi sécurisées et surtout prises en charge par le lotisseur.

Ensuite, un terrain en lotissement à l'avantage d’être préalablement borné et viabilisé par le lotisseur. Le bornage est indispensable pour pouvoir répartir le terrain en différents lots dont la superficie est incontestable. Quant à la viabilisation des lots, elle est nécessaire afin de proposer des parcelles accessibles et déjà raccordées aux acheteurs.

Enfin, une parcelle faisant partie d’un lotissement dispose d’une garantie de constructibilité. En effet, l’une des tâches du lotisseur est de s’assurer que les lots soient prêts à bâtir, mais répondent également au statut de « terrain constructible ».  

En tout, le prix plus élevé d’un terrain en lotissement est largement compensé par la garantie d’une acquisition réglementée, d’un projet de construction parfaitement faisable et facilité.

Ses inconvénients

Par ailleurs, en faisant partie d’un lotissement, le terrain répond forcément à certaines contraintes liées d’une part, au règlement du lotissement et d’autre part, à son cahier des charges. En effet, d’un côté, des règles propres au lotissement indiquent les conditions de construction à suivre. Celles-ci concernent notamment les caractéristiques des habitations à y bâtir.

De l’autre côté, chaque lotissement est relié à un cahier des charges qui indique la répartition des dépenses collectives entre tous les colotis ainsi que des règles de vie spécifiques.